Vous êtes ici : Accueil > Espace Parents > Compte rendu du Plan Particulier de Mise en Sureté
Publié : 19 décembre 2013

Compte rendu du Plan Particulier de Mise en Sureté

Madame, monsieur,

Vous avez été informés de la tenue le 10 octobre dernier d’un exercice à l’échelle académique de mise en sécurité face aux risques majeurs.

Cet exercice consistait à préparer la communauté scolaire à une situation de crise liée à la survenue d’un accident majeur et d’assurer la sauvegarde des élèves et de l’ensemble des personnes se trouvant à l’intérieur de l’établissement dans des espaces sécurisés prédéfinis dans un plan de prévention.

A la suite de cet exercice, un bilan a été réalisé en lien avec la gendarmerie dont je vous transmets les conclusions.

Constats et remarques de la gendarmerie
Bonne capacité à rejoindre les zones de confinement pour l’ensemble des personnes, pas d’élèves perdus hors de leur zone de confinement.
Oubli de se dévêtir dans les salles, il faut noter qu’en situation réelle il n’y aura pas de VMC et que la chaleur peut vite monter.
Trop d’élèves ont utilisé leur portable, ils jouent et peuvent s’énerver. Les téléphones des élèves doivent véritablement être éteints.
Certaines personnes n’ont pas bien entendu la radio, il faut toujours écouter attentivement et dédier une personne à cette tâche et maintenir le calme dans les classes.
Le bilan : Le confinement bien respecté ; l’exercice s’est bien déroulé.

Remarques générales de l’assemblée
Difficulté à communiquer avec le réseau téléphonique GSM de SFR.
Le comptage des élèves a pris trop de temps.
En salle de technologie 1, il était plus difficile d’entendre le signal.
Le comptage des élèves en inclusion est difficile car pas toujours bien connu.
Une bonne connaissance du PPMS est nécessaire pour chaque responsable de zone.
Attention à ne pas oublier d’avertir les enseignants d’EPS au gymnase ou sur le terrain de sport.
Il est nécessaire de prendre le temps et de ne pas trop stresser, il n’y a pas forcément une urgence extrême.
Si des élèves ou des agents se présentent devant le collège alors que le confinement est déclenché, il n’est pas prévu d’ouvrir les locaux pour les recevoir car il serait risqué d’exposer les autres alors en zone de confinement.
La question de la communication entre les zones se pose si les moyens sont coupés (réseau GSM par exemple), l’existence de talkie-walkie est proposée mais difficile à mettre en œuvre. Néanmoins, la bonne posture reste d’attendre en écoutant la radio, occuper les élèves apparait comme une nécessité dans ce genre de situation.

Cet exercice s’est donc bien déroulé, nous serons amenés à réaliser d’autres exercices de ce type dans les prochaines années, nous capitalisons donc cet expérience pour l’avenir.

La principale
Anne Troletti-Hadj-Brahim