Vous êtes ici : Accueil > Les disciplines > Allemand > OPERATION SCHULTÜTE
Par : Mme Juif
Publié : 30 septembre 2012

OPERATION SCHULTÜTE

Cette année, les élèves germanistes de 5ème 5 et 5ème 6 vont confectionner chacun leur "Schultüte" pour illustrer à leur façon la tradition allemande selon laquelle les écoliers reçoivent pour leur premier jour de classe une récompense sous forme de cornet rempli de petits cadeaux et sucreries.

La maternelle n’étant pas intégrée dans la scolarité en Allemagne, la première année de primaire prend une grande importance. C’est donc pour marquer cet évènement que les parents confectionnent une "Schultüte" pour leurs enfants.

A quoi ressemble une "Schultüte" ?
Il s’agit d’un cornet en carton recouvert de papier cadeau qui ressemble à s’y méprendre à une pochette surprise. On y met des sucreries, des petits cadeaux souvent en rapport avec l’école ( gomme, petits crayons, autocollants...) mais aussi des petits objets en peluche par exemple.

Consignes pour les élèves de 5ème 5 et 6 :
La "Schultüte" ne devra pas dépasser 70 cm de haut.
Sur le cornet devront être écrits correctement 10 mots allemands en rapport avec l’école.
Pour le reste, vous pouvez laisser libre votre imagination !

DATES A RETENIR

Jeudi 11 octobre 2012 : date limite pour rendre sa "Schultüte"

Jeudi 25 octobre 2012 : date limite pour voter ( clôture du vote à 12h30) au CDI

Jeudi 25 octobre 2012, dès 13h30 : dépouillement, au CDI :

Vendredi 26 octobre 2012, dès 13h30 : remise des "Schultüten" à leurs propriétaires, également au CDI

Et pour en savoir plus sur la "Schultüte"...

A quand remonte cette tradition ?
Cette coutume, vieille de plus 200 ans, est née en Saxe et en Thuringe au début du 19ème siècle. On racontait alors aux enfants qu’il y avait, dans une cave de l’école, un arbre porteur de sucreries, (Zuckertütenbaum). Le maître allait cueillir, pour les enfants sages et travailleurs, ces sucreries. A l’inverse, on racontait aux enfants les plus turbulents qu’ils n’auraient le droit qu’à des morceaux de charbons.
Cette tradition s’est ensuite étendue à toute l’Allemagne et perdure encore de nos jours. Mais de nos jours, les parents soucieux de la santé de leur enfant et des risques d’obésité, limitent les confiseries et remplissent plutôt les cornets avec des affaires scolaires et petits jouets comme des peluches ou des petites voitures. On trouvera tout de même dans toute Schultüte digne de ce nom quelques bonbons.

Si l’on trouve des Schultüten toutes prêtes dans chaque magasin allemand, la tradition veut que ce soient les parents et les frères et sœurs aînés qui fabriquent ce cornet, le remplissant de petites surprises variées avant de l’offrir à l’enfant qui va entrer à l’école primaire, en première classe (erste Klasse). L’enfant qui reçoit sa Schultüte va à l’école avec son cornet et devra patienter jusqu’à la fin de sa première matinée avant de pouvoir, enfin, l’ouvrir, sacralisant ainsi le premier jour d’école de l’enfant.

(d’après un article de Ben Marcilhacy de la Gazette de Berlin)